Logement

Élaborer un grand Plan de lutte contre le mal logement et la précarité énergétique

La tragédie du 5 novembre 2018 a mis en lumière la situation dramatique du logement indigne à Marseille. Malgré les nombreux signalements citoyens et les rapports alarmistes, la municipalité est restée indifférente Marseillais.es qui vivent dans des conditions indécentes. Nous nous engageons à élaborer un Grand Plan Prioritaire de lutte contre le logement indigne et la précarité énergétique. Au travers d’un Organisme d’Intérêt National (OIN), nous collecterons les fonds nationaux nécessaires. Cet organisme prendra toutes les mesures d’urgence nécessaires pour combattre le mal logement : « permis de louer » pour les quartiers touchés par le logement insalubre ; services municipaux et métropolitains renforcés et formés pour lutter contre l’insalubrité et le péril ; police de l’habitat pour enquêter et engager des procédures judiciaires contre les marchands de sommeil ; nouveaux logements sociaux pour atteindre l’objectif de 25% par arrondissement (loi SRU) ; fonds d’isolation alimenté par les pouvoirs publics français et européens pour lutter contre la précarité énergétique des ménages modestes ; logements-passerelles temporaires pour les personnes délogées, les migrant·es et les sans-abris.