Emploi et transition écologique

Former nos jeunes aux métiers de la transition écologique et solidaire

Marquée par la crise portuaire et industrielle et un taux de chômage élevé, Marseille deviendra une ville pionnière pour la transition écologique et solidaire : des énergies renouvelables à la rénovation des bâtiments en passant par le tourisme durable ou les technologies vertes. Concrètement, nous mettrons en place deux dispositifs : le Revenu de Transition Ecologique (RTE) et la Cité de la transition écologique.

Nous mettrons en place le RTE, complément de revenu qui sera versé aux personnes en reconversion dans des activités favorisant la transition écologique et sociale (agroécologie, habitat écologique, énergies renouvelables, finance durable, tourisme durable, écomobilité, recyclerie). Ce revenu est en cours d’expérimentation sur 4 territoires français, notamment à Grande Synthe.

Nous créerons une Cité de la transition écologique, pour fédérer toutes les actions en faveur des transitions énergétique et écologique : un carrefour permettant des échanges permanents entre élu·es, étudiant·es et professionnel·les de l’agriculture, de l’architecture, des transports et de tous les secteurs de pointe à Marseille (agriculture biointensive, gestion de la biomasse et chimie verte ; métiers de la mer et de l’industrie navale ; design industriel, artisanat et objets connectés ; audiovisuels et programmation numérique ; urbanisme et architecture bioclimatique ; santé ; sport). Cette Cité donnera aux Marseillais·es de tous âges la capacité de se former et de travailler au sein d’un écosystème complet qui contribuera à combler un manque de main d’oeuvre pour 60 000 emplois qualifiés, pour réussir la transition écologique à Marseille et créer durablement de l’emploi pour les Marseillais·es.