Mieux gérer l’argent public

Les conclusions du rapport de la Chambre régionale des comptes de 2019 sur la gestion de la Ville sont accablantes : « absence de stratégie claire », « insuffisance dans le pilotage de ses actions, peu économes des deniers publics », « défauts de coordination et inadéquation des actions entreprises aux nécessités techniques et financières », « l’ensemble de ces faiblesses contribue à aggraver les problèmes financiers de la Ville. » Marseille n’est donc pas une Ville pauvre. C’est une ville très inégalitaire, et surtout très mal gérée.

Nous mettrons fin au gaspillage de l’argent public en dotant la Ville d’une Inspection Générale des Services (IGS), qui enquêtera sur les dysfonctionnements des services municipaux et sur le respect des règles. Nous mettrons en place un contrôle de gestion efficace, outil essentiel pour une meilleure utilisation de l’argent du contribuable. Nous économiserons en limitant toutes les dépenses accessoires : dépenses de prestige et de communication, des voitures de fonction, gestion rigoureuse du patrimoine immobilier de la ville (locations et ventes au prix juste). Les marges de manœuvres financières existent, elles sont grandes, à la hauteur du gaspillage de l’équipe sortante. Cette meilleure gestion de la Ville permettra de financer nos 13 chantiers basculants.